Zoom sur Qwant : le moteur de recherche français qui protège vos données

L’industrie du numérique en France connait actuellement un développement sans égal. On compte plus de 40 millions d’internautes dans l’Hexagone, ils engendrent environ un chiffre d’affaires de 150 milliards d’euros.

Beaucoup d’entrepreneurs prennent conscience de la manne financière que représente ce secteur. Ainsi, ils lancent leurs start-up en proposant des services plus ou moins innovants.

C’est dans cette optique qu’Éric Landri a mis en ligne Qwant en 2013. À première vue, il s’agit d’un moteur de recherche banal comme Google, Bing ou Yahoo. Néanmoins, à bien y regarder, il propose une politique transparente et bien plus éthique. En effet, le logiciel prône le respect de la vie privée des utilisateurs, aucune information ne sera donc enregistrée. Cela a permis au soft d’avoir un succès retentissant.

Le deuxième moteur de recherche en France

Qwant fait désormais partie des marques françaises les plus appréciées à l’étranger. L’entreprise bénéfice d’une grande visibilité qui lui permet d’enregistrer une croissance mensuelle de 20 %. Pas étonnant donc qu’il soit le second moteur de recherche le plus utilisé dans l’Hexagone. Pour plus de précision, il présente approximativement 6 % du marché. L’avenir semble donc être radieux pour le moteur de recherche Qwant.

De plus, de nombreuses fonctionnalités font leur apparition, comme la disponibilité d’une version destinée aux enfants ou encore une meilleure implantation de la réalité virtuelle et de la réalité augmentée.

Le respect de la vie privée des internautes

Lorsque l’on utilise Qwant pour faire des recherches, aucun cookie ne sera installé dans l’ordinateur. En d’autres mots, l’entreprise ne trace pas les utilisateurs. Cela assure évidemment un résultat bien plus objectif et inclusif.

Contrairement à Google ou à Bing, Qwant ne propose pas une expérience personnalisée d’après un historique. Cette politique de transparence lui assure une grande popularité, même au-delà des frontières. En ce sens que de plus en plus d’internautes étrangers l’emploient comme alternative face aux autres cadors du marché.

Les futurs projets liés à Qwant

Éric Landri, le fondateur de Qwant veut proposer d’autres services comme une boite mail plus respectueuse de la vie privée des utilisateurs. Ce projet semble être en bonne voie, puisqu’il est en phase de test actuellement.

En ce moment, une équipe de l’entreprise travaille également sur les prémices d’un assistant vocal qui sera un concurrent sérieux de Siri d’Apple et d’Alexia d’Amazon. Toutefois, il faudra encore attendre quelque temps avant de voir débarquer ces nouveaux services de Qwant.