Comment reconnaître un vêtement éco-responsable ?

vêtement éco-responsable

Les industries textiles et de prêt-à-porter ont toujours figuré parmi les plus grands pollueurs de la planète. De ce fait, il est plus que temps de changer de mode de vie et de consommation en optant pour des vêtements éco- responsables. Cependant, il faut être vigilant, car tous ces vêtements étiquetés éco-responsables sur le marché ne le sont pas tous. Ainsi, voici quelques détails à prendre en compte pour reconnaître les vêtements véritablement éthiques.

L’utilisation de matières écologiques pour la fabrication des vêtements éco-responsables

Un vetement ethique est avant tout un vêtement qui est composé de matières soucieuses de l’environnement. Le tissu utilisé doit être naturel et biologique comme le coton bio, le lin, le chanvre, etc. Les tissus naturels d’origine animale, comme la soie, le cuir ou la laine, ne sont pas pour autant non écologiques. Il faut juste qu’ils soient garantis par les différents labels (GOTS, PETA, OEKO-TEX, RDS, etc.) qui assurent le traitement éthique de ces animaux et de ces matières. L’utilisation des matières recyclées et recyclables pour la fabrication d’un vêtement est également un gage de la protection de l’environnement et de l’écoresponsabilité, car cela réduit à la fois les déchets et le gaspillage des ressources. Mais le tissu n’est quand même pas suffisant pour juger l’écoresponsabilité d’un vêtement. Il faut que tous les produits utilisés, à savoir les teintures, les colles, les fils, etc., soient également écologiques. Un vêtement éco-responsable ne doit donc contenir aucun produit chimique, ou du moins, le strict minimum. Bref, cliquez ici pour en savoir plus.

Vêtements éthiques : vêtements produits localement

Le lieu de production est également très déterminant pour garantir qu’un vêtement soit réellement écologique. Il est, en effet, impératif que le produit soit fabriqué localement, car l’émission de gaz à effet de serre lors du transport, aussi bien maritime qu’aérien, est très nocive et doit impérativement être réduite. De surcroît, les suremballages en plastique utilisés pour la cargaison constituent une pollution supplémentaire pour l’environnement. Même si les matières d’un vêtement sont donc parfaitement certifiées écologiques, dès que le lieu de production n’est pas le même que lieu de vente, l’écoresponsabilité de ce dernier perd tout son sens. Pour réduire donc les déchets en plastique, la pollution maritime et aérienne, et pour une garantie de consommation éthique, une marque responsable Made in France est préconisée.

La durabilité : condition sine qua non pour reconnaître l’écoresponsabilité d’un vêtement 

Un vêtement éco-responsable est un vêtement qui dure dans le temps, qui peut passer de génération en génération avant de s’abîmer complètement. Les matières utilisées pour la fabrication du vêtement doivent donc être non seulement naturelles et biologiques, mais aussi, et surtout durables pour un objectif zéro déchet. Il est très facile de reconnaître un tissu consistant et de bonne qualité qui ne se déchiquette ni ne se décolore au premier lavage, ou après quelques mois d’utilisation. Mais pour en être totalement certain, il est vivement recommandé de ne faire confiance qu’à des marques réellement responsables et de ne pas être tenté par les greenwashs (écoblanchiment) et les fast fashions (modes éphémères).